Comment investir avec les sociétés de placement immobilier?

22 juillet 2020 2 By Raymond
Comment investir avec les sociétés de placement immobilier?

Comment investir avec les sociétés de placement immobilier?
Les sociétés de placement immobilier fonctionnent de manière à acquérir un patrimoine puis de remettre ce dernier à la location. Les fonds utilisés sont constitués des capitaux déposés par des épargnants. Les souscripteurs reçoivent par la suite des loyers et des plus-values correspondant aux parts détenus dans les immeubles.

Les avantages des sociétés de placement immobilier

Plusieurs points font que les sociétés de placement immobilier constituent une alternative intéressante pour investir un capital. Les avantages notoires sont listés ci-après :
Cet investissement s’adresse aux personnes qui sont dans l’incapacité financière d’investir seul dans un bien. Il permet ainsi aux particuliers au revenu moyen de devenir un acteur dans l’immobilier.
Les sociétés de placement immobilier se chargent par la suite de la gestion du capital investi. Elles s’occupent de l’entretien des immeubles. Aussi, ces sociétés gèrent es relations avec les locataires du bien.
À tout moment, le capital détenu peut être revendu. Les démarches sont en sus faciles et rapide.
Du côté pécuniaire, les détenteurs d’un capital investi au sein d’une société perçoivent des revenus réguliers obtenus des loyers des immeubles.
L’investissement est réputé sûr pour ceux qui choisissent d’investir dans une place de parking. Il se compose de parts de plusieurs immeubles, ce qui met en réserve au moins bien occupé qui rapporte de l’argent au cas où les autres seraient vacants de locataires.
Quelles sont les différentes sociétés immobilières disponibles ?

Les sociétés civiles de placement immobilier (SCPI)

Ces types de société acquièrent et gèrent un parc immobilier locatif de type locaux d’habitation ou commerciaux. Ils se déclinent sous plusieurs formes selon leur régime légal, à savoir :
Les SCPI à capital fixe : La vente de capital devra se faire auprès d’un acheteur avec ces SCPI dans le but d’éviter toute variation de capital
Les SCPI à capital variable : la SCPI est en mesure de racheter les titres cédés. Elle pourra par la suite générer de nouvelles parts pour les futurs acheteurs
Bons à savoir
Les SCPI versent chaque trimestre un revenu. La rentabilité des SCPI (hors SCPI fiscales) était estimée à un peu plus de 5% par an.
Les sociétés d’investissement immobilier cotées (SIIC)
Les SIIC investissent des capitaux dans l’achat ou la construction d’immeubles d’habitation à des fins locatives. Ces sociétés se singularisent par le fait qu’elles sont cotées en bourse au niveau d’un centre de trading.
Elles utilisentcette présence en bourse pour réduire les risques de variation pour l’investissement dans pierre.

Les sociétés immobilières pour le commerce et l’industrie (SICOMI)

Les SICOMI investissent des capitaux dans l’achat et la location d’immeubles non-équipés à usage professionnel. Elles procèdent soit en restant propriétaires, soit en crédit-bail, crédit permettant l’acquisition d’un bien en échange de redevances et avec option d’un droit de propriété à l’échéance.

Les organismes de placement collectif immobilier (OPCI)

L’OPCI justifie du même fonctionnement queles SICAV et les FCP. Cet organisme place des capitaux pour créer un patrimoine collectif.
Les épargnants se partagent d’une part d’OPCI au sein d’un portefeuille immobilier . L’OPCI est dans l’obligationd’investir 60% des capitaux déposés par les épargnants dans l’immobilier, tout en prévoyant d’une liquidité de 10% au minimum.
Il existe aussi des OPCI valeurs mobilières. Elles peuvent détenir des immeubles, des parts de sociétés foncières cotées et des parts de sociétés non cotées.
Les OPCI revenus fonciers investissent uniquement dans des immeubles.
Dans une OPCI, il est plus facile de vendre ou acheter des parts que dans une SCPI ? Dans cette dernière, en effet, la liquidité est limitée.
Bons à savoir :
Pour les plus-values réalisées le seuil de cession a été supprimé et les plus-values sont donc taxées à compter du premier euro de cession.Pour les prélèvements sociaux, le seuil annuel d’imposition a également été écarté.